Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2007 5 30 /03 /mars /2007 09:56


 

 
Amiens, le 23 mars 2007

 

Julien Pradat

Architecte et plasticien

Président de la briqueterie


à Gilles De Robien

Président d’Amiens Métropole

 

Objet : projet artistique et urbain de la briqueterie, convention d’occupation

Monsieur,
 

Depuis sa création en 2001 et son installation au 2 rue Lescouvé, la Briqueterie n’a jamais cessé d’organiser des manifestations publiques et populaires. La Briqueterie c'est aussi un lieu de travail reconnu pour 10 associations culturelles et artistiques, et 15 artistes indépendants. C'est le lieu de travail d'une centaine d'acteurs culturels. Fort de 2000 sympathisants locaux, et des contacts professionnels dans toute la France, l'Europe voire le monde, la Briqueterie est un lieu d’émergence de nouveaux talents artistiques notamment amiénois, où travaillent créent et se produisent plasticiens, comédiens, cinéastes, photographes, vidéastes, danseurs, paysagistes, administrateurs culturels.

Mais soucieux de respecter la sécurité de nos usagers, de nos publics,  après avis négatif de la commission intercommunale de sécurité d’Amiens Métropole, nous décidons de stopper toute activité d'accueil de public et nous en prenons dès aujourd'hui les dispositions. Nous sommes extrêmement ennuyés de cette situation, nous avons déjà annulé deux spectacles ainsi que la communication de la programmation en cours.
 

Nous sommes également bloqués par un article de la convention qui nous lie. Au regard de notre projet (que je vous expose ici) serait-il possible de M. le président d’étudier ensembles la modification de l’article V de la convention d’occupation précaire qui ne nous autorise pas à recevoir du public ?
 

Je me présente rapidement : J'ai passé un an demi en rééducation fonctionnelle à Berck, suite à un accident qui m'a coûté un handicap à vie, je suis tétraplégique. Vous m'aviez écrit et soutenu l'an dernier je vous en remercie. J'ai pu regagner en autonomie pour pouvoir retravailler et reprendre un travail de développement culturel engagé depuis 10 ans, avec mon association ZéBuLoN. J'inscris mon action dans l'histoire de la Briqueterie de la rue Colbert en 2001, à la rue Lescouvé en 2002. Je reviens avec une nouvelle équipe motivée pour porter des projets à la Briqueterie.

Nous avons réalisé un programme pour les trois années à venir afin de stabiliser les professionnels permanents et résidants, et installer durablement notre action dans le quartier.

Je souhaite vous faire part de notre projet artistique, de développement dans le quartier et de l'étude pour une rénovation de notre bâtiment que j’ai menée avec messieurs Marcos et Perrin du service culturel :

                                                                                                                               

-         Un projet artistique dont une des finalité est de préfigurer la rénovation du lieu et de l'inscrire dans le quartier Elbeuf-Friant en pleine mutation. On attend notamment la construction de 200 logements au square des quatre chênes à deux pas de la Briqueterie. Nous voulons préparer le changement, travailler sur les mutations de la ville avec les habitants, par le biais d'actions artistiques (ateliers, festivals, expositions, création d’œuvres d'art, débats…) Les actions à venir sont sur les thèmes de l'architecture, de l'urbanisme et du paysage, sur fond d'urgence à prendre en compte la dimension environnementale liée au réchauffement climatique.

-         Un besoin de travaux minimum urgents pour mettre en conformité (suite à la délibération de la commission de sécurité) l'espace d'expo et de diffusion pour rapidement poursuivre nos rencontres artistiques.


-          Un besoin intermédiaire de rénovation légère pour la réorganisation des espaces de travail (mezzanine, grenier…) pour notamment régler le problème des plasticiens, qui ne peuvent plus travailler dans le grenier ouvert aux vents, au froid et aux fuites d’eau. 


-          Un besoin de créer un espace de discussion et de concertation avec les partenaires institutionnels pour prévoir les 3 années à venir (développement du projet artistique, rénovation, implantation dans le quartier, pérennisation et renforcement d'une équipe de professionnels), en associant les habitants (nécessité posée par le projet artistique et la future rénovation).


-          Un projet de rénovation du lieu à moyen terme, dont une étude de programmation a été menée par mes soins et un groupe de travail d'artiste résidant, nous l'avons terminé il y a un an. Elle doit vous êtes présentée dans les meilleurs délais par le service culturel Amiens-Métropole. Elle prévoit la mise aux normes des locaux (ERP, espace de travail), un travail sur l'accessibilité du public, et l'ouverture sur le quartier. Nous espérons à terme réaliser une extension du bâtiment de bureaux, à usage de salle de spectacle 400 places, avec une façade ouverte sur la rue Lescouvé. Afin de donner une autre image des artistes locaux, nos espaces aujourd'hui renvoient une image négative de l'art impénétrable, caché derrière des bâtiments militaires graphités, de hauts murs de briques et des fenêtres à barreaux. Nous voulons changer cette image durablement pour et avec les habitants.

 

-          À plus long terme, nous voulons porter un projet de redéploiement dans le lotissement de la briqueterie, les anciens « docks militaires » et ses abords.

§         La rue Lescouvé a besoin de changer son image également. Elle est dangereuse, les voitures roulent vite entre de hauts murs de briques que la rénovation du quartier a prévues de percer que trop légèrement. En effet il est prévu des cheminements piétons traversant entre les deux parties de l'ancienne caserne, des sorties de parking souterrain des nouveaux logements.

 

§         La pénétrante ouest va offrir une nouvelle façade urbaine à Amiens, pratiquement une entrée de ville. Elle va déboucher boulevard de Strasbourg entre la maison de retraite et la Briqueterie. Nous voulons participer à l'image de cette nouvelle façade. Cette séquence sera spectaculaire, un pont traverse les voies ferrées et débouche à cet endroit avec une vue sur un talus SNCF. C'est en fait une bande de jardins potagers désaffectés, pour laquelle nous avons un projet de jardins artistiques composés en partenariat avec les habitants et les associations locales (Elbeuf, Friant, maison de retraite, assocation de parents, écoles, la Briqueterie,…)

 

 

L’objectif de la Briqueterie n'est pas d'attendre la livraison d'un bâtiment rénové pour travailler, mais d'accompagner la rénovation, de faire vivre la rénovation, de construire la rénovation ensemble, d'impliquer les associations, les artistes, les habitants dans la rénovation tout cela pour construire un espace singulier, dans un quartier singulier, dans une ville singulière avec des associations singulières, des artistes singuliers et non pour construire une  copie du "centre culturel" classique : Faire de la briqueterie un véritable lieu de vie, de culture, d'art, de parole citoyenne et d'éducation populaire.

  

Pour l’instant, afin d’améliorer les conditions de professionnalisation des artistes accueillis, nous avons besoin d'un espace minimum pour produire des spectacles, des rencontres et animer des ateliers avec les habitants. Nos productions sont souvent les premières présentations publiques des créations, il est difficile de délocaliser les spectacles dans d'autres salles de la Métropole. Pourtant l’article V de la convention d'occupation ne nous permet pas l’accueil public. Celui-ci empêche l’intervention de vos services afin de compléter, à minima, les aménagements restants et nécessaires à un accueil limité de public. Quelques aménagements sont à prescrire pour que l’ensemble des installations relatives à la sécurité incendie dans les E.R.P. soient conformes et réglementaires (notamment une porte coupe-feu et un accès handicapé). Des solutions, peu onéreuses, sont déjà à l’étude. Elles permettraient de satisfaire, à la fois votre souci de sécurité et notre besoin d’accueillir le public, dans une jauge restreinte (50 places assises,  100 places debout) et dans des conditions négociées selon votre volonté. J'ai besoin de votre engagement pour rassurer les artistes et les usagers inquiets de cette situation.



Merci par avance de l'intérêt et la confiance que vous voudrez bien porter à notre projet.

Pouvez-vous Monsieur le président, nous accorder un rendez-vous rapidement, afin d'aborder l'ensemble de ses sujets.

 

 

Pour le collectif la briqueterie.
 

Julien Pradat

Architecte et plasticien

Président de la briqueterie

 

P.S. : Copie à M Alain BACRO, M Frédéric Thorel, M Jean-Pierre Marcos, M Christian Perrin

Partager cet article

Repost 0
Published by Le bureau - dans vie associative
commenter cet article

commentaires

btn accueil


A venir

Artistes

* Amélie Chivot

* Andrea Turchi

* Bonheur Sauvage (Jason Binet)

* Delphine Hermant

* Elise Brantrand

* Estelle Bilcocq Toune

* Flore Lemaître

* Gervais Demachy

* Isabela Romanic Kristensen

* Jean-Claude Chaussepied

* Julia Berrocal

* Julie Comon

* Julien Graux

* Louis Noble

* Lunatine

* Marta Tachedevin

* Marine Kloc

* MdC et de la pluie

* Mohamed Seddiki

* Mouhcine Mahbouli

* Nicolas Belvalette (Usé, Headwar)

* Paul Jacquinet

* Philippe Chardon

* William Quenum


La Briqueterie

La Briqueterie, collectif d’artistes et d’associations, est une mutualisation de moyens, de compétences et d’envies dans des espaces de travail et de rencontre.

en savoir +

2, rue Lescouvé

80000 AMIENS

03 22 95 12 95

assobriket@gmail.com